Appellation : Sainte Foy Bordeaux

L’appellation Saint-Foy-Bordeaux, qui doit son nom à une ancienne bastide médiévale, est un condensé de ce que produit le vignoble bordelais.

Prépondérance des vins rouges, présence des vins blancs, avec une part de vins secs qui progresse, tradition de production de vins moelleux et liquoreux.

Sainte-Foy-Bordeaux tient à son territoire, à l’est de l’Entre-Deux-Mers, à son paysage et à son terroir, et perpétue une histoire. Fière de ses racines, tournée vers les défis du présent.

Une appellation bordelaise aux portes du Périgord

Les Romains ne manquaient jamais de tirer parti de la spécificité des régions qu’ils investissaient.

Ils ont donc vite identifié la position stratégique de ce qui allait devenir Sainte-Foy-la-grande, sur la rive gauche de la Dordogne, idéale pour développer le transport fluvial, et son paysage de vallons, plateaux et collines, aux sols drainés par la présence de l’eau, propice à la culture de la vigne.

La bastide de Sainte-Foy-la-grande est fondée en 1255 par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse. La plus ancienne bastide de Gironde prospère grâce au commerce du vin, le port, à l’écart de la ville, sous domination anglaise, servant à expédier les vins par gabarres vers Libourne avant de partir pour les îles britanniques.

La réputation des vins de Sainte-Foy perdurera au fil des siècles et cette identité historique marquera le territoire. L’AOC sera créée en 1937 et délimitée au territoire de 19 communes. Depuis, l’appellation ne cesse de s’adapter aux exigences de la viticulture moderne.

Ainsi, l’appellation a décidé de déposer un dossier pour intégrer les Côtes de Bordeaux, qui englobe un territoire plus vaste et permet d’accéder à davantage de visibilité sur les marchés internationaux.

Cette intégration va de pair avec des exigences sur la qualité et de mise en valeur du patrimoine. Après 7 années de tractations, Sainte-Foy-Bordeaux a intégré les Côtes de Bordeaux en 2016.

Des terroirs en terrasses et plateaux

L’aire d’appellation de Sainte-Foy-Bordeaux s’étend sur 19 communes de Gironde, en lisière du Périgord. On y trouve Pessac-sur-Dordogne, Sainte-Foy-la-grande bien sûr ou encore Gensac.

Cette aire représente une surface plantée de 350 hectares, dont plus de 200 sont dédiés à la production de vins rouges, le reste aux vins blancs. Les moelleux et liquoreux restent majoritaires mais les vins blancs secs gagnent en importance.

On trouve sur cette aire des terrasses constituées principalement de graves et des plateaux recouverts par de la molasse et par endroits de calcaire.

Le climat océanique tempéré et la présence de la Dordogne favorisent les brumes nocturnes et matinales en automne et l’apparition du botrytis, essentiel pour l’élaboration des vins liquoreux.

Les vins sont issus d’assemblages et si, pour les rouges, le merlot est le cépage dominant, on trouve en cépages complémentaires le cabernet sauvignon et le cabernet franc, éventuellement le carménère.

Les deux premiers nommés doivent entrer pour au moins 85% dans l’élaboration des vins. Les vins blancs sont élaborés à partir de la trilogie classique bordelaise sauvignon, sémillon, muscadelle, le premier nommé étant majoritaire pour les vins blancs secs, le second dans les vins moelleux et liquoreux.

Elaboration, caractère et gastronomie

L’élaboration des vins rouges répond aux méthodes de vinification classiques. Raisins cueillis à bonne maturité, macération pré-fermentaire, fermentation alcoolique et malolactique, élevage en barriques pour une durée minimale obligatoire de 6 mois, généralement plus longue.

Les Sainte-Foy-Bordeaux présentent une robe rubis, un nez aux arômes de petits fruits rouges et de réglisse, une bouche souple à l’attaque, plus tannique sur la finale sans perdre en souplesse, aux arômes de fruits rouges mûrs.

Ce sont des vins qui s’accordent avec les plats de pâtes, une viande rouge, une charcuterie. Les vins blancs secs, à dominante de sauvignon, sont vinifiés avec macération pelliculaire, soutirage, élevage sur lies pendant 6 mois.

Leur robe est jaune clair, le nez dominé par les agrumes, la bouche révèle des arômes de pâtes de fruits avec une belle fraîcheur.

Ce sont des vins d’apéritif, qui peuvent aussi accompagner poissons et fruits de mer. Les blancs moelleux sont élaborés à partir de raisins en surmaturité, la vinification est classique. Leur robe est dorée, le nez dominé par les fruits exotiques et le litchi.

La bouche est délicatement sucrée et révèle des arômes d’abricot sec et de poire. Ce sont des vins pour l’apéritif, pour accompagner un foie gras ou à réserver au dessert. Les vins liquoreux sont issus de raisins botrytisés, leur teneur en sucres est de 51 grammes par litre.

La robe est jaune paille, le nez porté sur le miel, la bouche révèle des arômes de chèvrefeuille et de vanille. Ils sont superbes sur foie gras et desserts.