Appellation : Roussette-de-savoie

La Roussette-de-Savoie est l’une des appellations principales de Savoie, après le Vin de Savoie. C’est un vin très fin, dont les arômes raviront vos papilles.

L’histoire de la Roussette-de-Savoie

La Roussette-de-Savoie est produite uniquement à partir de cépage Altesse. Son origine reste assez floue, puisque l’on peut entendre plusieurs légendes à son sujet.

Selon certains, le nom Altesse ferait référence à la Duchesse de Savoie, Anne de Chypre, qui aurait rapporté ce cépage en France lors de son mariage avec Louis I de Savoie en 1433.

Une seconde légende, qui donne également Chypre comme origine de ce cépage, raconte qu’il a été rapporté par le Duc de Savoie, Louis II, en rentrant d’une guerre dans l’empire Romain au XIIe siècle. D’autres pensent que son arrivée en Savoie daterait plutôt du XIVe siècle à l’époque des Croisés, toujours en provenance de Chypre.

Vous l’aurez compris, la provenance de Chypre se retrouve dans toutes les légendes, mais l’époque et la manière dont le cépage Altesse est arrivé en France restent mystérieuses.

Le nom « Altesse » a ensuite été décliné en Roussette-de-Savoie, nom qui est due à la couleur rousse des grains de raisins lorsqu’ils arrivent à maturité complète.

Le terroir de la Roussette-de-Savoie

La Roussette-de-Savoie, qui se confond dans l’aire d’appellation « Vin de Savoie », détient l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) depuis 1973, aire qui s’étend le long du Rhône, sur environ 50 hectares répartis sur 4 zones géographiques :

  • Frangy s’étend sur 20 hectares au bord de Rhône, ses vignes sont orientées plein sud voire sud-ouest.
  • L’appellation Marestel couvre 23 hectares et bénéficie d’un microclimat grâce à sa localisation proche du lac du Bourget. Ses vignes sont exposées plein ouest sur un sol argilo-calcaire jusqu’à 500m d’altitude.
  • Monterminod, étendu sur seulement 4 hectares, produit un vin d’exception récolté en vieilles vignes.
  • Le Monthoux est un cru de 3 hectares dont les vignes sont implantées entre 300 et 500 mètres d’altitude et exposées sud et sud-ouest.

Ces 4 crus totalisent une production annuelle d’environ 10000 hectolitres. Ces crus peuvent indiquer l’appellation « Roussette-de-Savoie » s’ils respectent les conditions fixées, dont la plus importante est la provenance du cépage Altesse exclusivement.

La Roussette-de-Savoie se cultive sur les côteaux et les pentes du massif alpin, dans un climat montagnard et continental subissant de fortes influences océaniques, à une altitude allant de 250 à 500 mètres.

Les vignobles sont dispersés sur les versants les mieux exposés au soleil en forme d’îlots de taille plus ou moins importante. Les sols sont essentiellement caillouteux, calcaires et argileux, issus de différentes formations géologiques.

Les caractéristiques de la Roussette-de-Savoie

La Roussette-de-Savoie est cultivée sur un cépage 100% Altesse. Son exposition sud, sud-ouest et son implantation sur les côteaux alpins argilo-calcaires favorise l’exposition au soleil et donnent au vin un caractère minéral et des arômes variés.

Les sols sur lesquels sont plantés les vignobles ne sont cultivés que depuis le début du XXe siècle et sont exposés à une ventilation naturelle, ce qui permet d’éviter les maladies. Cette ventilation est accentuée par un effeuillage des vignes.

Cultivée entre terres, fleuves, lacs et montagnes, le cépage Altesse bénéficie de la richesse du terroir, ce qui donne à son vin tant de saveurs et une maturité optimale.

En effet, l’aire d’appellation de la Roussette-de-Savoie s’étend dans le massif alpin, longe la vallée du Rhône, les rives du lac du Bourget et du lac Léman, et on la retrouve dans 53 communes réparties dans les départements de Savoie, Haute-Savoie et Isère. On compte environ 7000 pieds par hectare.

La récolte a lieu entre mi-septembre et début octobre. Les vendanges se font en caisses, le pressurage en grappes entières et le débourbage au froid et sans enzymes. Ensuite, la fermentation se passe dans des cuves et des tonneaux à basse température, soit entre 13 et 14 degrés.

Une fermentation malo-lactique est parfois engendrée naturellement à cause de la grande maturité des vignes, mais elle n’est pas recherchée. La vinification de la Roussette-de-Savoie se fait conformément aux traditions locales.

Accord des mets avec la Roussette-de-Savoie

La Roussette-de-Savoie est un vin blanc tranquille, sec, gras et riche en arômes. Il est conseillé de le servir à une température de 10 degrés. D’une robe pâle, il est corsé, épicé et dévoile des parfums de fleurs sauvages et de fruits secs. A la dégustation, il laisse découvrir des arômes de miel, d’amande et de noisettes.

Il s’accorde très bien avec les fromages et donc avec les plats typiques savoyards comme la tartiflette ou la fondue.

Il peut également être servi pour accompagner les crustacés, les poissons, les crudités mais aussi la viande blanche. Servi frais, il est idéal pour l’apéritif.

C’est un vin qui peut potentiellement se garder 5 à 6 ans.