Hygrométrie

Conserver ses bouteilles de vin sur le plus ou moins long terme ne s’improvise pas. Vous devez ainsi respecter certaines règles de conservation, comme une bonne aération ou encore une température adaptée.

Il en va de même du niveau d’hygrométrie, autrement dit du taux d’humidité présent dans votre cave à vin tout au long de l’année.

 

Une hygrométrie comprise entre 50 % et 80 %

Pour faire vieillir votre vin dans les meilleures conditions, vous devez maintenir un bon niveau d’humidité, ou d’hygrométrie. Ce dernier se situe entre 50 % et 80 % et ne doit pas dépasser ce niveau ni aller en-dessous.

Si l’hygrométrie dépasse 80 %, quelle en est la conséquence ? Cela peut entraîner le décollement des étiquettes de vos bouteilles de vin et entraîner l’apparition de moisissures en quantité plus ou moins importante.

regle conservation vin niveau hygrometrie

Un niveau d’hygrométrie susceptible de fluctuer

On considère que le niveau d’hygrométrie présent dans votre cave à vin est susceptible de varier en fonction de l’équipement dont vous disposez.

Le niveau d’humidité n’est donc pas constant et fluctue notamment selon le volume de production de froid dans votre cave (production qui baisse quand la cave à vin descend en température).

Le plus important est que les bouchons de vos bouteilles de vin soient assez humides sur la durée pour assurer une parfaite conservation. Une petite variation dans l’hygrométrie ne pose donc en principe aucune difficulté particulière.

A noter que vous avez la possibilité de réguler l’hygrométrie en fonction du niveau technologique de votre cave à vin. Si cette dernière est moderne et très bien équipée, vous pouvez alors mieux réguler le niveau d’humidité en comparaison avec un autre équipement.

 

Un système de régulation de l’hygrométrie dans les caves à vin de vieillissement

Dans certaines caves à vin de vieillissement, où les bouteilles de vin sont stockées pendant de longues années, un système de régulation de l’hygrométrie permet d’agir sur 3 paramètres différents : le chauffage, la ventilation (pour une bonne aération) et la réfrigération. Vous garantissez ainsi les meilleures conditions de vieillissement pour votre vin.