Méthodes de vieillissement artificiel du vin

Le vin, matière vivante, vieillit plus ou moins bien en fonction du soin apporté à son conservation. Le vieillissement en bouteille est notamment causé par les bactéries présentes naturellement dans le vin et ayant un effet positif en se développant, créant un effet de réduction.

Environ tous les 20 ans, les grands vins qui vieillissent doivent être remplis à nouveau pour combler la perte de vin produite avec le temps. Quelles sont les différentes manières de faire vieillir artificiellement du vin ? En voici quelques-unes.

Faire vieillir le vin grâce à des copeaux de bois

En optant pour l’utilisation de copeaux de bois, le vigneron gagne environ 2 ans sur le processus de vieillissement du vin.

En effet, le bois permet au vin de retrouver rapidement un goût boisé qui ne s’obtient généralement qu’après un passage de plusieurs années dans un fût en chêne. L’objectif est donc de permettre au vin de fournir les mêmes prestations gustatives que s’il avait été élevé dans un fût.

Jouer avec la température du vin

quels sont les différentes méthodes de vieillissement artificiel du vin ?

Une autre solution pour accélérer artificiellement le vieillissement du vin est de jouer avec la température.

En effet, chacun sait que le vieillissement du vin est rattaché directement à sa température de conservation. On estime ainsi que le mûrissement du vin double si la température se situe entre 14 °C et 22°C.

Ainsi, pendant la phase de stockage, il est possible d’accélérer le vieillissement du vin en augmentant sa température. A l’inverse, si vous souhaitez stocker votre vin à une température nettement inférieure, 9 °C par exemple, cela va provoquer un ralentissement du vieillissement.

Vous devrez donc attendre plus de temps pour obtenir un rendu équivalent à un stockage à 13 °C. On estime que ceux qui optent pour des températures moins élevées ont des vins dont l’état d’origine et les qualités peuvent être conservés.

L’effet de la houle sur le vieillissement du vin

Il a été démontré que la houle avait des effets sur le vieillissement du vin. Ainsi, une bouteille qui a pris la mer pendant 3 mois avait acquis le même bouquet qu’un vin vieux de 2 ans.

Pendant ce voyage accompagné de plusieurs escales, la bouteille avait subi des mouvements de houle entraînant une variation subite tant au niveau de la température que de la pression.

Enfouir le vin dans le sable pour accélérer son vieillissement

Une autre technique de vieillissement artificiel du vin est l’enfouissement dans du sable. Cette pratique, datant de la fin du XVIIe siècle, était expérimentée par de nombreux vignerons qui souhaitaient obtenir un vieillissement rapide et optimal de leur vin.

Pour ce faire, ils enfouissaient les barriques pleines à environ 4 mètres de profondeur dans le sol, plus précisément dans des dunes de sable. La température y est parfaitement stable, l’obscurité totale et l’hygrométrie optimale, ce qui permet un vieillissement de grande qualité.