Appellation : Bordeaux Haut Benauge

Son appellation est jugée contraignante, mais la boire est un délice : il s’agit du Bordeaux Haut-Benauge, un vin blanc moelleux caractéristique de sa région. Découvrez ce vin qui bénéficie à la fois d’une AOP européenne et d’une AOC française, et qui mérite d’être connu.

À l’origine du Bordeaux Haut-Benauge

À l’origine du Bordeaux Haut-Benauge : l’ancienne vicomté du château de Benauge qui est une forteresse de style médiévale sise dans la commune d’Arbis.

Ce château est toutefois en ruines aujourd’hui, mais reste un symbole dans la région. Le nom du vin date de l’époque de la vicomté, au 13e siècle, bien qu’il y ait encore peu de viticulteurs à cette époque. Les vignes se sont développées dans la région vers 1700, lorsque les premières routes en pierre furent construites.

On a par la suite pu produire plus de vin pour les transporter vers les ports les plus proches.

En 1925, un syndicat viticole se forme à l’initiative d’un groupe de viticulteurs dans la région de Benauge. Ce syndicat décide de l’appellation Haut-Benauge qui sera réservée aux producteurs de vins blancs liquoreux.

L’aire d’appellation se trouve dans la région de l’Entre-Deux-Mers, au Sud-est de Bordeaux, située entre la Garonne au Nord, sur la rive droite, et la Dordogne au Sud. Il y a neuf communes en tout qui sont concernées : Arbis, Cantois, Escoussans, Gornac, Ladauw, Mourens, Saint Pierre-de-Bat, Soulignac et Targon.

Le vin tranquille blanc bénéficie d’un décret de l’AOC « Bordeaux Haut-Benauge », publié le 15 juillet 1955. Le vin bénéficie ainsi de l’appellation générique Bordeaux et de l’appellation viticole Bordeaux Haut-Benauge. Par ailleurs, une autre appellation est associée au vin blanc moelleux de Haut-Benauge : le « Bordeaux Supérieur ».

Quant au vin blanc sec, il peut être associé au « Entre-Deux-Mers Haut-Benauge », « Entre-Deux-Mers » et « Bordeaux ».

Géologie et vinification

Le vignoble blanc s’étend sur plus de 900 hectares et constitue 20 % du vin produit dans la région du Haut-Benauge. Pour produire du Bordeaux Haut-Benauge, trois cépages principaux sont autorisés : le sémillon blanc, le sauvignon gris, le sauvignon blanc et la muscadelle blanche. Les cépages accessoires ne sont pas autorisés.

Le sol de la région est quelque peu complexe, mais donne un rendement de 55 hectolitres par hectare avec un rendement butoir de 77 hectolitres par hectare. Il est composé de calcaire, de boulbènes et d’argile. Ce type de sol est favorable aux trois types de cépages blancs autorisés pour le Bordeaux Haut-Benauge.

En effet, les boulbènes sont des sols fertiles aux limons argileux et sableux. Le climat océanique tempéré, ainsi que l’état géologique du sol contribuent fortement au bon développement des vignes.

Les vins blancs proviennent de raisins récoltés uniquement très matures. Pour juger de la maturité d’un raisin, le taux de sucre doit être inférieur à 195 grammes par litre. Le titre alcoométrique doit être de 11,5 % au minimum et 13 % au maximum, après enrichissement.

Le processus de vinification se fait de manière traditionnelle et conforme aux usages locaux, loyaux et constants, propres à la région de Bordeaux et suivant un cahier des charges précis.

Le vin blanc sec s’obtient grâce à une fermentation à température basse alors que le vin blanc moelleux vient de la pourriture noble, un champignon qui se développe sur les baies de raisins. C’est ce qui est à l’origine des arômes fruités du Bordeaux Haut-Benauge.

Caractéristiques du Bordeaux Haut-Benauge

Le Bordeaux Haut-Benauge est un vin riche en sucre, ce qui est à l’origine de sa robe jaune et brillante, aux reflets légèrement verts.

Au nez, il a des arômes fruités avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques. Cela est dû aux cépages de sauvignon. On sent également des senteurs florales, notamment de fleurs jaunes, grâce à la muscadelle blanche. Au fil des années, le bouquet de ce vin se bonifie.

En bouche, malgré la présence de l’acidité, vous sentirez la rondeur et l’équilibre de ce vin. L’onctuosité et l’harmonie de ce vin moelleux se révèlent en bouche grâce aux raisins cueillis uniquement à grande maturité. Avec la fraîcheur des agrumes, la finale est longue, intense et parfumée.

Les accords mets et vins

Le Bordeaux Haut-Benauge est le vin parfait pour accompagner les repas de viande. Il se marie très bien avec l’andouillette, la viande blanche ou encore le saucisson de Lyon, grâce à son onctuosité.

L’accord est également idéal avec des plats à base de poisson, de fruits de mer en grillade et d’huîtres. Il se consomme aussi en apéritif en accompagnant du fromage de chèvre ou de brebis.
Enfin, ce vin accompagne volontiers en desserts les tartes sucrées, les bûches pralinées et les sorbets aux fruits exotiques.

Le Bordeaux Haut-Benauge se déguste aussi bien jeune qu’après quelques années. La conservation peut aller jusqu’à trois ans. Il se sert à table entre 8 et 10° C.