Appellation : Muscat du Cap Corse

Le Cap Corse est la zone de l’île où la culture de la vigne y est la plus ancienne. C’est aussi la plus facilement repérable sur une carte puisqu’il s’agit de cette petite protubérance au nord-est de Bastia.

L’appellation Muscat du Cap Corse a la particularité d’être issue d’un seul et unique cépage, le muscat blanc à petits grains, et produit exclusivement des vins blancs doux naturels. Arrêtons-nous plus en détail sur une appellation rare et précieuse.

Une longue tradition

Rogliano, commune qui est le chef-lieu du Cap Corse, existe depuis l’Antiquité et la culture de la vigne y est presque aussi ancienne. Les vestiges du village romain qui y fut édifié puis détruit par les vandales en 457 recelait un important gisement d’amphores, attestant d’une tradition vivace de la production viticole.

Au Moyen-âge, sous l’occupation génoise, le Cap Corse continue à être convoité et la culture de la vigne perdure et ne s’arrêtera jamais. Au XIXème siècle, période durant laquelle le vignoble corse dans son ensemble est le plus développé, on dénombre environ 4000 hectares de vignes plantées sur le seul Cap Corse.

Mais la crise du phylloxéra va mettre un coup d’arrêt à cette frénésie et, au début du XXème siècle, la majorité des vignes seront arrachées.

Les seules qui résisteront à ce mouvement sont celles qui constituent aujourd’hui l’appellation Muscat du Cap Corse, qui obtient le statut d’AOC en 1997 et produit des vins blancs doux naturels à partir du muscat blanc à petits grains, cépage autochtone emblématique de la méditerranée.

Le muscat du Cap Corse est considéré comme un des meilleurs sur le marché

Variété des terroirs, méthodes anciennes

Le muscat du Cap Corse est avant tout un vin rare. Son aire de production se situe sur deux zones : l’une au nord de Bastia, le long de la côte est du cap, l’autre dans la région qu’on appelle le Nebbio, au sud-ouest du cap.

L’appellation s’étend sur le territoire de 17 communes et couvre une superficie qui n’atteint pas les 100 hectares, d’où sa rareté. En outre, la densité de plantation ne dépasse pas les 4000 pieds à l’hectare et les rendements sont limités à 30 hectolitres à l’hectare.

Malgré une faible superficie, l’appellation s’étend sur des sols variés mais où dominent le schiste et des marnes argilo-calcaires. Le Cap Corse bénéficie, en complément de cette variété de sols, des conditions propres à l’île de beauté, à savoir un climat méditerranéen clément et propice à l’épanouissement de la vigne et une forte présence de vents qui, lors des épisodes humides, sèchent naturellement baies et feuilles et évitent toute propagation des maladies.

C’est donc avec de beaux raisins sains que les vignerons peuvent s’adonner aux anciennes méthodes du mutage et du passerillage pour donner vie au muscat du Cap Corse.

Élaboration traditionnelle pour un caractère inimitable

L’élaboration des vins doux naturels, dont le muscat du Cap Corse fait partie, répond à des pratiques qui remontent au moyen-âge. Le mutage, qui consiste à stopper la fermentation alcoolique du moût par adjonction d’alcool, a été perfectionnée au XIIIème siècle.

Quant au passerillage, elle est aussi ancienne et consiste à laisser sécher les raisins au soleil après récolte pour leur faire perdre une partie de leur teneur en eau et concentrer leur teneur en sucres. Quelques vignerons de l’appellation utilisent encore aujourd’hui cette technique.

Les raisins sont récoltés à la main et mis à sécher pour quelques jours. Quand il s’agit de vin muté, après récolte, les raisins sont pressés et débourbés à froid pendant 24 heures. la fermentation alcoolique se fait en cuves inox et le mutage est effectué avec ajout d’alcool neutre avant élevage en cuves inox pour une durée de 6 mois.

Le taux de sucre obtenu au final est d’environ 120 grammes par litre. Dans la famille des muscats, le muscat du Cap Corse est reconnu pour son extrême finesse. Sa robe est jaune paille ou peut parfois prendre une couleur ambrée.

Au nez, Les arômes sont très présents, des notes florales, de fruits confits, d’agrumes et de fleur d’oranger se dégagent. La bouche est ample et puissante, des arômes de fruits exotiques se révèlent ainsi que des notes miellées.

Le muscat du Cap Corse garde un bel équilibre entre rondeur et acidité. C’est un vin racé, subtil, très persistant, à servir frais, entre 8 et 10°. Ses caractéristiques en font aussi bien un vin d’apéritif que de repas, à présenter sur un plat, au fromage ou au dessert.

A l’aise sur un foie gras ou un roquefort, une salade de fruits ou un dessert au chocolat, toutes les occasions sont bonnes. Le muscat du Cap Corse peut se boire jeune mais présente un excellent potentiel de garde. Plus âgé, il offre alors une étonnante complexité.