Appellation : Patrimonio

Chaque vignoble possède sa locomotive, une appellation que tout le monde ou presque est capable de citer. En Corse, ce rôle est tenu par Patrimonio, appellation située au sud du Cap Corse, autour du golfe de Saint-Florent.

L’appellation, si elle jouxte une petite partie du vignoble dédié à l’élaboration du muscat du Cap Corse, ne doit pas être confondue avec ce dernier. Patrimonio produit des vins secs, majoritairement rouges ou rosés, complétés par des vins blancs. Des vins dont la Corse a de quoi être fière.

Une histoire qui porte l’appellation au sommet

Patrimonio a toujours occupé une place à part dans le vignoble corse. Dès l’Antiquité, sous l’égide des Grecs puis des Romains, le vin produit dans le Nebbio acquiert une réputation d’excellence que les Génois feront perdurer.

Au XVIIIème siècle, les vins de Patrimonio étaient transportés par voiliers de Saint Florent à Bastia, où ils étaient dégustés. S’ils passaient l’épreuve, ils recevaient un droit à l’exportation sous le nom de « vini navigati ».

Si, à la fin du XIXème siècle, le phylloxera a fait souffrir le vignoble, tout comme la frénésie de production du début des années 1960, Patrimonio a été la première appellation corse reconnue en AOC, dès 1968, preuve de sa renommée.

Cette reconnaissance a permis aux viticulteurs du cru de réorienter leurs pratiques vers une recherche de qualité en travaillant les vieux cépages locaux, le nielluccio pour les vins rouges et rosés, le vermentino pour les vins blancs.

Conditions particulières pour vins spéciaux

Le vignoble de l’appellation Patrimonio est un amphithéâtre dont les coteaux dominent le golfe de Saint-Florent. Comme toute grande appellation, le Patrimonio est rare puisque la surface plantée n’excède pas les 450 hectares.

Elle s’étend sur le territoire de 7 communes (en plus de Patrimonio, on peut citer Barbaggio ou Farinolo). Les sols de l’appellation sont à majorité argilo-calcaires, en plus de schistes et granites, plus courants sur l’île.

Cette particularité va de pair avec un micro-climat. Situé entre mer et montagne, le vignoble est régulièrement nappé de brouillard, ce qui lui offre une humidité naturelle, tandis que le sirocco, qui souffle ici toute l’année, tempère la chaleur en été tout en assainissant la vigne.

Quand le nielluccio, cépage de référence qui entre pour 90% au minimum dans l’élaboration des vins rouges, complété par le grenache et le sciaccarello, voit son rendement maîtrisé (les seuils autorisés tournent autour de 50 à 55 hectolitres à l’hectare), on ose qualifier le vin obtenu de grand cru.

Le rosé a longtemps occupé une place de choix au sein de l’appellation avant que soient privilégié les rouges, mais il reste recherché et le nielluccio entre pour 75% au minimum dans son élaboration.

Les vins blancs représentent 15% de la production mais le vermentino, cépage emblématique des vins blancs sec corses, trouve à Patrimonio un terroir et des conditions qui en font de vrais vins nobles.

Vinification, caractère et gastronomie

Pour la récolte du Patrimonio, on privilégie les vendanges manuelles. Les raisins dédiés au vin rouge sont ensuite tout ou partiellement égrappés, pressés, la macération est effectuée en cuves inox avec remontages quotidiens, la fermentation alcoolique se fait sous l’effet de levures indigènes et on laisse faire la fermentation malolactique avant élevage en cuves pour une durée de 18 mois.

Les raisins dédiés aux rosés sont saignés et pressurés avant un débourbage à froid. Après la fermentation alcoolique, la fermentation malolactique n’est pas souhaitée. L’élevage est de 6 mois en cuve inox. Les raisins dédiés aux vins blancs sont pressurés en entier, débourbés à froid, après la fermentation alcoolique, il n’y a là non plus pas de fermentation malolactique. L’élevage est de 6 mois sur lies fines en cuve inox.

Les vins rouges présentent une robe rubis, un nez expressif où dominent les fruits rouges et noirs, le cacao et les épices. La bouche est gourmande, souple, sur des notes de fruits rouges, de réglisse et de violette, soulignées de tanins fins et fondus.

La grande tenue du Patrimonio rouge en fait un compagnon idéal pour le gibier, les viandes rouges, les fromages de caractère. Son potentiel de garde est de 5 ans. Les rosés ont une belle robe saumon brillante, un nez frais, floral et fruité.

En bouche, ce sont des vins fruités, sur des notes de grenade et de fraise des bois. Ils sont à consommer sur des grillades ou des charcuteries.

Les Patrimonio blanc ont une robe jaune très claire, un nez élégant et complexe qui exhale des notes de fleurs blanches et d’agrumes, une bouche équilibrée entre minéralité et gras, avec des notes iodées et de fruits confits.

Ils s’associent à merveille avec fruits de mer et poissons grillés. Les rosés sont à consommer dans leur jeunesse, les blancs dans les 5 ans maximum.