Appellation : Arbois

Alors que la grande majorité des appellations du Jura sont connues pour leurs vins jaunes et leurs vins de paille, l’une d’elles reste fameuse pour ses vins rouges et rosés.

Partons à la découverte de l’AOC Arbois, l’appellation injustement méconnue du Nord du Jura, et de ses vins souvent décrits comme « sauvages » et « montagnards ».

Son histoire

Dès le 1er siècle, les vins du Jura sont souvent cités par les notables romains. Pline le Jeune louera même les qualités des vins de Gaule provenant du Nord du Jura, sur l’actuel territoire de l’appellation Arbois.

Les sources les plus anciennes utilisant le nom de vins d’Arbois remontent à la fin du XIIIe siècle. Selon les récits des troubadours, et notamment du trouvère Jacques Bretel, le comte de Chiny en aurait offert à ses convives lors d’un tournoi dans le village de Chauvency-le-Château.

Dès le XIVe siècle, les livres de comptes de la princesse Mathilde d’Artois font fréquemment référence à l’approvisionnement en vins d’Arbois de la famille royale.

Dès l’institution des Appellations d’Origine Contrôlée en 1935, le dossier du vignoble d’Arbois sera présenté par Joseph Girard au CNAO. C’est ainsi que la reconnaissance de l’AOC Arbois aura lieu le 15 mai 1936.

Géographie et géologie des terres d’Arbois

L’Arbois s’étend principalement sur le village d’Arbois et sur ses 11 communes environnantes : Abergement-le-Grand, Arsures, Planches-près-Arbois, Mathenay, Mesnay, Molamboz, Montigny-Lès-Arsures, Pupillin, Saint-Cyr-Montmalin, Vadans et Villette-lès-Arbois. L’aire d’Arbois est située à une altitude comprise entre 200 et 400 mètres.

Cette aire de production couvre près de 850 hectares, un peu moins de la moitié de l’ensemble du vignoble des vins du Jura. Le terroir du Nord du Jura possède des sous-sols marneux riches en minéraux. Les bas de versants des falaises calcaires possèdent des argiles à chailles, optimales pour les fameux cépages rouges de l’appellation Arbois.

Le climat y est semi-continental. Les hivers y sont donc très froids et très secs, tandis que les étés sont plutôt chauds et humides. Le fort taux d’humidité du vignoble durant la période estivale est dû aux falaises et aux monts du Jura qui protègent l’aire de production des vents du Nord et de l’Est.

Dans le vignoble de Pupillin, les argiles à chailles sont inexistantes, car la dénivellation du terrain est beaucoup plus importante. Les reliefs plus forts y sont recouverts d’éboulis calcaires.

Vinification et caractéristiques des vins d’Arbois

Pour la production des vins AOC Arbois et des vins portants l’appellation complémentaire Arbois Pupillin, les raisins doivent être récoltés à bonne maturité. Les vins rouges et rosés sont issus des cépages Trousseau et Poulsard.

Ils sont produits à hauteur de 15 000 hectolitres par an. 12 000 hectolitres de vins blancs sont également produits chaque année. Parmi eux, 1 000 hectolitres possèdent la mention « vin jaune » et 500 hectolitres se sont vus attribuer la mention « vin de paille ».

Les cépages utilisés pour la mention « vin de paille » sont les suivants : Chardonnay, Poulsard, Trousseau et Savagnin. Les raisins de ces cépages sont récoltés à la main. Pour obtenir la mention de « vin jaune », seul le cépage Savagnin est autorisé.

À l’œil, les vins blancs ont une couleur or présentant des reflets verts lumineux lorsque le Chardonnay est ajouté au Savagnin. Les vins d’Arbois rouges bénéficient d’une robe claire, évoluant du rouge rubis à un rosé très léger.

Au nez, il est possible de déceler de subtiles notes de fruits rouges sauvages sur les vins rouges et rosés tandis que les vins blancs se démarquent par des senteurs plus sèches évoquant la noix ou la châtaigne.

La bouche des vins rouges et rosés d’Arbois est persistante et fruitée. Elle s’agrémente de petites touches acidulées plus légères qui la rende moins tannique. Chez les vins blancs, elle est plus longue et plus équilibrée. Elle hisse au premier plan quelques notes de fruits secs et de zestes d’agrumes.

AOC Arbois et gastronomie

Selon le vin d’Arbois choisi, il pourra être placé à une étape précise de votre repas. À l’apéritif, les vins de paille, récoltés en vendanges tardives sont très appréciés pour leur côté sucré. Ils accompagneront également à merveille vos foies gras et desserts.

Les vins rouges de caractère d’Arbois seront particulièrement opportuns pour accompagner des viandes rouges rôties, du gibier ou des fromages très secs. Les vins rosés sauront, quant à eux, ravir vos papilles en compagnie de charcuterie o de viandes grillées.

Pour les volailles ou les plats à la crème, votre choix devra plutôt se porter sur un vin jaune. Les vins blancs AOC Arbois sont également une bonne option pour les viandes blanches, ainsi que pour les poissons et les fruits de mer.

C’est la diversité des vins d’Arbois qui fait leur force, permettant aux gourmets de les accorder facilement avec les mets locaux et les plats gastronomiques. Ces vins aux reflets sauvages, quasi-montagnards, demandent beaucoup de patience pour être découverts sous toutes leurs facettes.