Appellation : Château Chalon

Petite par la taille, mais inégalable par la renommée, telle est la formule qui convient le mieux à l’appellation Château-Chalon. Issue d’une petite portion de terre au Sud du Jura, cette appellation réputée pour ses vins jaunes pouvant être conservés très longtemps n’a pas fini de vous émerveiller.

L’histoire d’un vin jaune unique

Ce vin jaune possède une histoire unique, fortement liée à celle du Château de Château-Chalon et de l’Abbaye des Bénédictines. En effet, ce sont les abbesses qui ont fait évoluer le domaine viticole et commencé à produire du vin jaune à Château-Chalon.

Même si l’abbaye a été détruite lors de la Révolution française, ses quelques vestiges témoignent de l’histoire d’un vin qui, par chance, a subsisté.

Après la révolution, c’est Napoléon III qui a fait les beaux jours du vin jaune de Château-Chalon en déclarant qu’il s’agissait du « meilleur vin du monde ». En 1936, l’Appellation Château-Chalon a été officialisée.

Depuis 1958, la commission de contrôle de l’Appellation d’Origine Contrôlée inspecte les vignes une fois par an avant la récolte pour s’assurer que toutes les qualités organoleptiques du raisin sont réunies pour que l’appellation Château-chalon soit autorisée.

Géographie et géologie de Château-Chalon

L’aire de production du vin jaune d’appellation Château-Chalon s’étend sur 50 hectares seulement. 4 communes se partagent le vignoble : Domblans, Menétru-le-Vignoble, Nevy-sur-Seille et Château-Chalon. L’altitude moyenne du vignoble est de 325 mètres. Le seul cépage autorisé pour la production du vin jaune de Château-Chalon est le Savagnin.

Le village de Château-Chalon sur lequel se situe la plus grande partie de l’aire d’appellation est situé sur un éperon rocheux qui bénéficie de conditions géologiques exceptionnelles. Les vignes sont plantées sur des coteaux dont les pentes peuvent atteindre 45 %.

Ces fortes pentes sont idéales, car elles retiennent la chaleur et protègent les vignes des vents froids provenant du Nord et de l’Est. La nuit, les falaises permettent une restitution de la chaleur emmagasinée durant la journée, ce qui participe également à la production de raisin de qualité, à la robe or tirant légèrement sur l’ambré après maturation complète.

La constitution du sol est d’une importance capitale dans le processus qui mène à la production d’un vin jaune unique comme le Château-Chalon. Le sous-sol est composé de marnes gris-bleutées et de traces d’éboulements provenant des falaises en surplomb.

Cette composition riche facilite la maturation du raisin.

Les caractéristiques de la vinification du Château-Chalon

L’AOC Château-Chalon est connue pour sa production exclusive de vin jaune sec. Ce vignoble de haute qualité fait l’objet de nombreux contrôles qui permettent une réglementation rigoureuse de sa vinification en vue de son optimisation.

Les vérifications effectuées reposent sur le potentiel alcoolique du raisin, sur le rendement de chaque parcelle de vignoble et sur l’état général du raisin. Lorsque toutes les qualités qui font la renommée de l’appellation Château-Chalon ne sont pas réunies, le comité décide de renoncer à l’appellation. Ce fut le cas en 1974, en 1980, en 1984 et en 2001.

À l’œil, le Château-Chalon possède une robe couleur or très brillante qui se pare d’ambre au fil du temps. Au nez, de subtiles notes de noix se font remarquer, accompagnées de senteurs supplémentaires aux tons de pomme verte et d’autres fruits secs (amande et noisette).

En bouche, le vin jaune de Château-Chalon s’avère être d’une richesse surprenante. On y retrouve principalement les saveurs de noix et de fruits secs présentes dans le nez. Dans un second temps, quelques notes d’épices et de cannelle lui apportent de la fraîcheur et de la vivacité.

L’AOC Château-Chalon dans la gastronomie

En général, le vin jaune du Jura peut se garder pendant très longtemps. Certaines bouteilles de Château-Chalon ont été conservées à l’abri pendant plusieurs dizaines d’années, voire un siècle, en continuant d’avoir un vieillissement noble.

Le vin jaune d’appellation Château-Chalon sera particulièrement approprié pour accompagner les plats à base de poissons ou de volailles. À l’apéritif ou en entrée, il peut être servi avec du foie gras.

En fin de repas, il sera idéal pour sublimer les arômes de fromages à pâte pressée tels que le gruyère ou le comté. Associé avec un gâteau au chocolat ou aux noix, il trouvera dans ces desserts des notes complémentaires qui le mettront en valeur.

Dans les grands restaurants du Jura, le vin jaune de Château-Chalon est proposé par les œnologues pour accompagner les mets suivants : poularde aux morilles, poulet à la comtoise, homard à l’américaine, truite au bleu, etc.

Il peut servir à la préparation de la truite au vin jaune ou du coq au vin jaune.