Appellation : Crémant du Jura

Le vignoble du Jura propose une grande variété de vins très convoités. Parmi eux, il en est un qui a reçu à maintes reprises le prix du meilleur vin au concours agricole de Paris : le Crémant-du-Jura.

Ce vin effervescent fascine autant par ses saveurs que par son mode de fabrication traditionnelle proche de celui des Champagnes d’exception. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’AOC Crémant-du-Jura.

Histoire d’un Crémant d’exception

L’histoire des vins effervescents du Jura remonte au XVIIIe siècle. Après la révolution française, les vignerons du Jura ont commencé à maîtriser à la perfection la technique de vinification traditionnelle qui était déjà utilisée en Champagne.

Au cours du XIXe siècle, sa renommée ne fera qu’augmenter et les vins effervescents venus du Jura seront même utilisés par les différents présidents des 3 premières républiques lors de leurs réceptions.

Durant tout le XXe siècle, les grandes maisons du Jura fabriquaient aussi leurs propres vins effervescents. Ainsi, les AOC Côtes-du-Jura, Arbois et l’Etoile existaient dans une version effervescente.

Il faudra attendre la fin du XXe siècle pour que l’AOC Crémant-du-Jura soit officialisé. Le 9 Octobre 1995, un décret spécifie les cépages autorisés et les techniques de vinification à adopter pour produire un Crémant-du-Jura.

Situation et géologie de l’AOC Crémant-du-Jura

L’aire de production Crémant-du-Jura s’étale sur 80 communes et occupe 215 hectares. 104 élaborateurs et 450 producteurs sont aujourd’hui recensés.

5 cépages caractérisent la production de Crémant-du-Jura : Trousseau, Chardonnay, Savagnin, Poulsard et Pinot noir.

Le climat du Jura, comme celui de l’Alsace et de la Bourgogne, est très favorable à l’élaboration de crémants.

La région est dotée d’un climat semi-continental. Les hivers y sont donc plutôt froids, mais le temps s’améliore dès l’arrivée du printemps. En été, la température a tendance à monter très haut et à gorger les raisins de soleil.

De plus, les vignobles sont généralement placés sur des versants en pentes et protégés des vents froids venant du Nord et de l’Est qui pourraient menacer le raisin.

En sous-sol, ce sont les calcaires du Jura, mêlés d’argile et de marnes bleues, noires et rouges plutôt compactes qui sont responsables des saveurs caractéristiques du Crémant-du-Jura.

Caractéristiques du Crémant-du-Jura

La production annuelle de Crémant-du-Jura approche les 35 000 hectolitres. La méthode traditionnelle champenoise est utilisée pour l’élaboration des vins de l’AOC Crémant-du-Jura.

Cette méthode suit un cahier des charges très précis qui stipule que les raisins doivent être vendangés manuellement et transportés dans des caisses percées.

Ils sont ensuite pressurés avec l’ensemble de la grappe. Une première fermentation en tonneau est alors pratiquée. Après quoi, la seconde fermentation sur lie dure neuf mois.

Durant cette étape, du sucre et des levures sont rajoutés au vin et le tout est placé en bouteille. Cette deuxième fermentation produit du dioxyde de carbone, responsable de l’apparition des bulles.

Pour la fabrication du Crémant-du-Jura blanc, les cépages Chardonnay, Pinot noir et Trousseau doivent représenter 70 % de la cuvée.

À l’œil, le blanc présente une robe jaune pâle aux reflets dorés et argentés. Les bulles sont fines et s’enroulent autour du disque.

Le nez possède des arômes frais et fruités rappelant les fleurs blanches et la pomme verte. En bouche, des saveurs briochées rondes et subtiles se révèlent après une vive attaque.

Pour un Crémant-du-Jura rosé, le Poulsard, le Trousseau et le Pinot noir doivent être présents à plus de 50 %. Le rosé porte une magnifique robe groseille révélant des teintes brillantes.

Sa mousse est intense et abondante. Au nez, il exprime des notes de fruits rouges tels que la cerise, la fraise ou la framboise.

Une fois en bouche, les saveurs fruitées sont plus prononcées tandis que l’attaque d’abord vive devient très vite gourmande.

Crémant-du-Jura : son utilisation en gastronomie

Le Crémant-du-Jura est considéré comme un vin de fête et de convivialité. Ses bulles sont fines et légères et ses arômes fruités très appréciés.

Il pourra être dégusté seul à l’apéritif. Certains préféreront y ajouter du sirop ou un vin de liqueur de type Macvin. Pour une dégustation optimale du Crémant-du-Jura, il doit être servi dans des flûtes, à une température comprise entre 5 et 7 °C.

Bien qu’il soit très présent à l’apéritif, le Crémant-du-Jura peut aussi être dégusté tout au long du repas ou pour accompagner un dessert.

Afin de sublimer les aliments, il est recommandé avec des mets de poisson ou de fruits de mer. En dessert, ce vin blanc effervescent est idéal pour accompagner une salade de fruits, un crumble aux pommes, une charlotte ou une tarte aux fruits.