Appellation : Savoie (vin de)

L’AOC Vin de Savoie est l’appellation dominante des vins de Savoie et elle s’étend sur tout le vignoble savoyard. Elle peut être complétée par une dénomination géographique (16 au total !).
La diversité des vins est vaste et parfois difficile à appréhender, tant ce grand terroir est complexe et souvent confidentiel.

L’histoire du Vin de Savoie

Les vignes de Savoie entrent dans l’histoire dès le 1er siècle. Les Celtes ont, en effet, découvert un cépage résistant aux conditions climatiques des Alpes : le vitis allobrogica. Après la chute de l’Empire romain, l’Église développe progressivement la viticulture en Savoie.

Dès le 16ème siècle, le vignoble s’étend et descend en plaine, ce qui nécessite une culture en hautain afin de préserver les ceps du gel. Au 18e siècle, les pratiques évoluent et se précisent avec une culture en taille basse.

À la fin de 19e siècle, le phylloxéra a ravagé le vignoble savoyard et l’arrivée du chemin de fer a conduit à l’importation de nombreux vins du Midi, moins chers et de meilleure qualité. Le vignoble vit alors une période difficile, accrue par le gel en 1922 et la crise économique de 1929. Entre les deux guerres mondiales, le vignoble voit sa surface réduite de moitié.

C’est après 1945 que le vignoble de Savoie entame sa transformation : en modernisant les pratiques, la qualité s’améliore. Le développement du tourisme donne une nouvelle impulsion. Le label VDQS (Vin De Qualité Supérieure) est attribué en 1957, puis le Vin de Savoie est reconnu en tant qu’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) en 1973.

Le terroir du Vin de Savoie

L’appellation Vin de Savoie s’étend sur 1 800 hectares et 28 communes, principalement situées en Savoie et Haute-Savoie.

Le climat est soumis à de nombreuses influences : océanique du nord, méditerranéenne du sud, avec des hivers froids, des étés chauds et de fortes pluies. La diversité des paysages (montagnes, vallées, lacs et rivières) offre une diversité géologique : des coteaux de molasse, des veines calcaires, des terrasses d’alluvions, des versants caillouteux.

Ce terroir éclectique donne naissance à des vins aussi diversifiés que surprenants.

L’AOC Vin de Savoie est souvent complété par une dénomination géographique en fonction du terroir et des cépages dont le vin est issu. 16 dénominations sont reconnues : Abymes (ou Les Abymes), Apremont, Arbin, Ayze, Chautagne, Chignin, Chignin-Bergeron, Crépy, Cruet, Jongieux, Marignan, Marin, Montmélian, Ripaille, Saint-Jean-de-la-Porte, Saint-Jeoire-Prieuré.

Les caractéristiques du Vin de Savoie

En Savoie, la règle est au morcellement des terroirs et des vignobles. L’encépagement est réglementé en fonction des dénominations géographiques, ce qui permet la production d’un large panel de vins.
Les vins produits sous l’appellation « Vin de Savoie » sont à 70 % des vins blancs, avec des cépages prédominants comme la jaquère (le cépage le plus répandu puisqu’il s’étend sur plus de 1 100 hectares), la roussanne, la roussette, le gringet ou encore le chasselat.

Les rosés et les rouges sont élaborés principalement à partir de gamay, de mondeuse, de pinot et de persan. Les cépages autochtones (mondeuse, altère, jaquère, persan) permettent d’ajouter de la spécificité aux vins de Savoie.

Cette vaste gamme s’élargit encore avec les méthodes de vinification : les vins sont vinifiés en vins tranquilles, en pétillants ou en mousseux. Ces derniers sont élaborés selon la méthode traditionnelle, c’est-à-dire avec une seconde fermentation en bouteille.

Les vins sont tous très typés, et très différents, du fait de la variété des terroirs. Les vins blancs sont nerveux et acidulés, minéraux, fruités. Ils sont généralement peu alcoolisés et faciles à boire.
Les rouges sont souvent tanniques et bien charpentés.

Le potentiel de garde se situe entre 3 et 5 ans pour un vin rouge. Il est de 2 ans environ pour un blanc ou un rosé. Les mousseux et pétillants sont parfaits à boire durant 3 ans.

Le vin de Savoie et la gastronomie

Le Vin de Savoie se marie parfaitement bien avec les mets locaux (fromages de Savoie, raclette, fondue, tartiflette, croziflette). D’ailleurs, 70 % de la production est vendue sur place, en Savoie ! Il serait, cependant, réducteur de limiter l’association des vins de Savoie uniquement aux seules spécialités savoyardes.

Les vins blancs, servis à une température entre 10 et 12°, sont idéaux avec des plats à base de poissons de rivière, ainsi que tous types de fromage. Les plats un peu riches, tels que les gratins, bénéficient avantageusement de l’acidité et de la vivacité du Vin de Savoie.

Les rouges s’associent merveilleusement avec des volailles et des grillades. La température idéale de service se situe entre 16 et 18°.

Les rosés complètent des charcuteries et se dégustent facilement à l’apéritif, servis un peu frais entre 10 et 12°.

Le vin de Savoie pétillant ou mousseux est particulièrement apprécié à l’apéritif, à une température comprise en 8 et 10°.